Facebook Twitter Flickr RSS

RESECTORISATION DIDEROT-VOLTAIRE

FCPE25 CommuniqueSite

 

Sectorisation des collèges Diderot et Voltaire

Sortir des postures, oser le vivre ensemble !

 

Lors du dernier Conseil départemental de l'Education nationale du 13 décembre la FCPE s'est exprimée en faveur d'une réforme de la sectorisation des collèges Diderot et Voltaire afin de favoriser la mixité sociale.

 

A la réunion de présentation à la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale (DSDEN), le 19 décembre, un regroupement par niveaux a été proposé : les 6ème et 5ème à Voltaire et les 4ème et 3ème à Diderot.

Ce regroupement par niveaux est innovant et mérite pour la FCPE, d'être tenté.

 

Si les conditions de travail des professionnels en charge de la mise en œuvre de cette réforme essentielle doivent être prises en considération par leur employeur, la balance des intérêts ne saurait conduire à ce qu’elles prennent le pas sur les besoins fondamentaux des enfants.

 

Rappelons que Pisa pointe du doigt le système éducatif français pour ce qu'il creuse la réussite éducative selon le niveau socio-économique.

"La différence de résultats entre ces deux groupes d’élèves [les plus défavorisés et les plus favorisés] est particulièrement marquée en France, où la relation entre performance et milieu socio-économique des élèves est l’une des plus fortes parmi les pays et économies participant à l’enquête PISA 2015. En d’autres termes, plus on vient d’un milieu défavorisé en France, moins on a de chances de réussir à l’évaluation PISA 2015."

Extrait de : Note par pays OCDE 2015, Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves (PISA)

 

Il est donc de la responsabilité de tous de trouver des réponses.

 

Pour la FCPE, apprendre la remise en question, par la DSDEN, de cette nouvelle sectorisation est regrettable.

 

Par ailleurs, la FCPE regrette également la pétition pour la suspension de la fusion des secteurs des collèges Voltaire et Diderot, lancée à l'initiative d' "Ensemble à Voltaire". Si la démocratie est faite de l'expression de tous, elle ne  peut tolérer qu'une partie s'exprime au nom d'un collectif, en affirmant que l'autre partie "va détruire l'équilibre", "vend du shit", "a un niveau pitoyable d'enseignement", ... *

 

"L’éducation est le point où se décide si nous aimons assez le monde pour en assumer la responsabilité (...) C'est également avec l'éducation que nous décidons si nous aimons assez nos enfants pour ne pas les rejeter de notre monde, ni les abandonner à eux-mêmes, ni leur enlever leur chance d'entreprendre quelque chose de neuf, quelque chose que nous n'avions pas prévu, mais les préparer d'avance à la tâche de renouveler un monde commun".

Hannah Arendt, La crise de l'éducation dans La crise de la culture, édition Gallimard, Folio, p. 246 sq.

 

 

*https://www.change.org/p/association-des-parents-d-%c3%a9l%c3%a8ves-ensemble-%c3%a0-voltaire-petition-pour-la-suspension-de-la-fusion-des-secteurs-des-colleges-voltaire-et-diderot

 

 [29/12/2017]