Facebook Twitter Flickr RSS

POUR UNE ECOLE A MON RYTHME !

 

Le 29 juin 2017, les représentants de parents FCPE au Conseil Départemental de l'Education Nationale (CDEN) ont fait une déclaration à propos des rythmes.

Extrait :

 

Le Doubs n’échappe pas au vent de réformes actuellement dénoncées par la FCPE.

 

Nous avons noté ces derniers jours dans certaines communes, des pressions s’exercer sur la communauté éducative pour que passe très rapidement en conseil d’école un vote sur le retour à la semaine de 4 jours. Des conseils d’école « extraordinaires » qui sont convoqués sans respecter le délai légal de 8 jours ; des conseils d’école qui se tiennent à des horaires qui ne permettent pas aux parents élus d’y siéger, ce qui est contraire à la loi ; des votes par procuration, et même des courriers injonctifs des inspections d’académies, envoyés aux collectivités pour les inciter à demander des conseils d’école,...

 

Nous sommes bien loin de l’école de la confiance qui nous avait été annoncée.

Faire le choix de prioriser les besoins des enfants nécessite de faire des choix politiques. A l’heure où les résultats de PISA ou de l’OCDE montrent que notre école est encore très inégalitaire et que de nombreux enfants ne s’y sentent pas bien, ne serait-il pas temps de s’attaquer à leurs conditions d’apprentissage ? Pour mémoire, la cohorte PISA de 2015 est précisément la génération qui a connu la semaine de 4 jours. Nous sommes le seul pays européen qui impose de tels rythmes aux enfants. Monsieur Macron qui parle souvent d’Europe devrait s’inspirer des modèles d’organisation du temps scolaire des autres pays européens. Ils sont nombreux à avoir réussi à alléger les périodes de classe car elles s’étalent sur davantage de temps dans l’année. C’est donc possible !

 

La FCPE ne peut accepter cette mascarade démocratique qui renforce l’idée que la démocratie française est malade et qu’il ne sert à rien de s’y investir.